HuGo MoToR    Mes travaux dans l’espace culturel et social  HuGo MoToR La fresque collégiale au Blanc Mesnil 2006 ©ADAGP  

HuGo MoToR La fresque collégiale au Blanc Mesnil 2006 © ADAGP Paris 2006 La réalisation


 

HuGo MoToR La création et la réalisation collégiale d’une œuvre d’art dans l’espace public © ADAGP Paris 2006


17 Mai 2006.

Aujourd’hui, nous débutons le travail mental de l’œuvre collégiale, avec sept jeunes habitants, issus des trois quartiers limitrophe de la gare RER B de Blanc Mesnil. Ils sont rémunérés pour la création et la réalisation d’une fresque de plus de 300m2 dans le parking en entresols de leur gare. Je suis l’initiateur et le pilote du projet.


(JPG)
photo : hugo motor

Voici les participants au projet : Melanie, Maydi, Diouboudou, Abdoulaye, Rachid, Elie. Sgaier est déjà absent.

Je me présente à eux, je présente le projet, le mot collégial, la raison du projet, leur rôle et mon rôle. Je leur demande de réfléchir aux thèmes qu’ils voudront donner à cette fresque. Comme il y a trois murs à couvrir on peut choisir trois thèmes. On commence par écrire des mots sur le bloc-notes, des mots qui nous viennent à l’esprit. Au sujet de la fresque, au sujet de la vie, au sujet de la société, au sujet de nous-même. A chacun sa page.


(JPG)
(JPG)
LES MOTS D’ABDOULAYE
(JPG)
LES MOTS DE DIOUBOUDOU
(JPG)
LES MOTS D’ELIE SAINTINAT
(JPG)
LES MOTS DE MAYDI
(JPG)
LES MOTS DE MELANIE
(JPG)
LES MOTS DE RACHID
(JPG)
LES MOTS DE SGAIER
(JPG)

Dans tous ces mots, et dans d’âpres dialogues, car aucun ne veut se livrer complètement, ils finissent par trouver des fragments d’idées en commun et de mettre des images dessus. Une grotte dans l’espace. Une rame du RER B. Et enfin les images affluent. Je distribue des feuilles de papier A4 et des crayons pour que chacun puisse mettre ses idées en forme. Mais on ne sait pas dessiner ! Mais si, allons !


(JPG)
(JPG)
la griffe de abdoulaye
(JPG)
la griffe de diouboudou
(JPG)
la griffe de maydi
(JPG)
la griffe de mélanie
(JPG)
la griffe de rachid
(JPG)
la griffe d’élie
(JPG)
la griffe de sgaier
(JPG)

Après examen de tous les dessins en commun, on vote pour ceux retenus et on s’attaque à la réalisation de maquettes 1/10ème de la taille réelle des trois murs à investir.


(JPG)
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo carole ferrini
(JPG)
photo carole ferrini
(JPG)
photo carole ferrini

LA REALISATION

Première tranche sur le chantier. On pose les premières pierres de la grotte ouverte vers l’espace. Une roche portant la cité pointu se détache de la terre et navigue vers l’inconnu.

(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor

Melanie travaille avec la bombe.


(JPG)
photo YA1

Un moment de détente avec de gauche à droite : Rachid, Abdoulaye, moi même, Scaier, un visiteur, Diouboudou.


(JPG)

Deuxième tranche.

(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor

Petit à petit se dessinent les formes du RER B. Elie trace les lignes du train et manie le pinceaux avec assurance.


(JPG)
(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
Le RER B tracé peint et enfin tagué graffé par des jeunes des cités aux alentours de la gare du Blanc Mesnil, 2006.
photo hugo motor
(JPG)

Troisième tranche

(JPG)
En deux couches et deux couleurs, Abdoulaye imprime avec une éponge sa patte d’artiste au fond du mur en brique.
photo hugo motor
(JPG)
Et puis il place son graffe avec une certaine jouissance. Enfin est venu le temps ou bombe à la main il attaque son sujet.
photo hugo motor

(JPG)
photo hugo motor
(JPG)
photo hugo motor

Rachid au premier plan et Diouboudou tracent les joints en ciment des briques.


Toutes les images et tous les textes publiés sur ce site sont la propriété de HuGo MoToR. La reproduction et le commerce sont interdit, sauf accord écrit par HuGo MoToR © ADAGP Paris 2006 ou les ayant-droits.